Zoom sur l’audit énergétique d’un immeuble en copropriété

Depuis le 1er janvier 2017, l’État a rendu l’audit énergétique d’un immeuble en copropriété de plus de 50 lots obligatoire. Il s’agit de la toute première démarche dans la rénovation énergétique. Ainsi, si vous envisagez installer des systèmes de refroidissement et/ou de chauffage collectif, vous devez lancer dans ce bilan énergétique. Dans le but de vous éclaircir davantage, nous allons détailler dans cet article tout ce que vous devez savoir sur l’audit énergétique.

Est-il important de réaliser un audit énergétique ?

La première raison de la réalisation d’un audit énergétique sur un bâti est de savoir l’état de celui-ci selon les normes énergétiques en vigueur. Autrement dit, il permet un bilan du bâtiment et ses équipements. Pareillement, en l’appliquant, vous permet de comparer sa performance énergétique réelle à celle minimum demandée par l’état. Un audit énergétique d’un immeuble en copropriété permet donc d’améliorer la prévention des diverses élévations de dépenses énergétiques. Il permet donc à ses utilisateurs de réaliser de considérables économies.

Réaliser un audit énergétique, par où commencer ?

Vous êtes maintenant décidé à effectuer un audit énergétique ? C’est excellent ! Tout d’abord, il est important de vous rassurer que le syndicat des copropriétés ait décidé que la réalisation de l’audit peut se faire. C’est effectivement le rôle du syndicat de fournir au spécialiste toutes les informations utiles. Ces dernières doivent comporter toute la consommation énergétique annuelle, tous les documents d’installations collectives concernées ainsi que le tout dernier rapport du contrôle technique périodique. Certes, la première chose à faire pour réaliser un audit énergétique est donc d’informer le syndicat.

Quelles sont les constitutions d’un audit énergétique ?

Un audit énergétique doit comporter toutes les informations légales. Il est à noter que les parties privatives et communes de l’immeuble doivent être bien déterminées. L’audit doit également être accompagné des conditions d’usage ainsi que de la gestion des installations communes. Les avis des occupants des lieux concernant leur consommation quotidienne et aussi surtout à propos de leur satisfaction ne sont pas à oublier.

Il est donc tout naturel que les personnes se chargeant de réaliser le bilan doivent faire une visite des lieux afin bien de visualiser leur état. Pour finir, il est essentiel de savoir que les taux du gaz polluant émis doivent être déclarés.

Après l’audit, il y a quoi ?

Par le biais du bilan énergétique recueilli, l’assemblé général de copropriété va évaluer la pertinence de tous les travaux de rénovation à réaliser. C’est au syndicat des immeubles en copropriété de comparer le coût des différentes prestations auprès des entreprises. Bien évidemment, comme vous le savez sans doute déjà, tous travaux de rénovation acquièrent une énorme dépense. Voilà pourquoi, l’État exige que tous travaux doivent repartie dans le temps suivant un plan de réalisation bien conçu. Bien entendu, cela permet aux propriétaires de bien supporter tous décaissements.

Désormais, vous savez à quoi vous attendre en réalisant un audit énergétique pour votre projet de rénovation énergétique d’un immeuble en copropriété.