Empreinte écologique : mais qu’est-ce c’est au juste ?

À l’époque où nous vivons actuellement, vous avez entendu parler plus d’une fois l’empreinte écologique ? Vous vous demandez ce que c’est ? Vous êtes à la bonne adresse ! Effectivement, nous allons vous détailler dans cet article tout ce dont vous devez savoir sur l’empreinte écologique.

L’empreinte écologique, c’est quoi au juste ?

L’appellation « Empreinte écologique » a été conçue lors de la Conférence de Rio en 1992, mais sa définition n’a été déterminée qu’en 1994. L’empreinte écologique est une méthode d’évaluation de la quantité de surface terrestre bioproductive essentielle afin de produire les biens et absorber les déchets produits par un individu, une ville ou une population. Autrement dit, elle consiste à calculer la superficie consommée annuellement d’un individu en divisant la surface utile à produire l’ensemble des terres et eaux utilisés par la communauté (comme les terres cultivées ou encore espaces aquatiques productifs) par le nombre d’individus y présent. L’empreinte écologique sert donc à mesurer l’impact de l’Homme sur son environnement.

Comme référence, il est à savoir que l’empreinte écologique moyenne en France en 2018 est de 5,6gha (hectares globaux) par habitant. Ce chiffre a été calculé à partir d’une biocapacité moyenne de 2,8 gha.

Pourquoi est-il important de calculer l’empreinte écologique

Grâce à cette méthode de calcul, il est possible de connaître la taille nécessaire pour une île afin de répondre excellemment à ses besoins sans avoir à épuiser les ressources humaines, voire perturber l’écosystème. Même si la nature offre chaque année tous les nécessaires, puiser dans ses réserves peut impliquer la rupture de « stock ». On traduit cela souvent par un « manque de ressources » pour répondre aux besoins de tout le monde. D’où l’importance du calcul de l’empreinte écologique.

Effectivement, comme évoqué plus haut, son calcul permet d’évaluer préalablement le poids de l’activité humaine que fait peser sur son environnement. L’empreinte écologique permet dons d’estimer la longévité de la mode de vie dans laquelle nous vivons actuellement par rapport aux ressources disponibles. Elle a été donc conçue dans le but de rétablir un équilibre entre les ressources existantes sur la planète et la consommation des individus, populations ou même communautés.

Comment calculer l’empreinte écologique ?

Il est à savoir que pour le calcul de l’empreinte écologique, vous devez prendre en compte 2 concepts : la biocapacité ainsi que l’activité humaine. Ces 2 critères doivent être calculés en hectare. Une fois calculés, ils doivent également être convertis en « hectares globaux ».

La biocapacité, comme son nom le laisse clairement entendre, consiste aux capacités de la planète à fournir et de régénérer l’eau, des terres, des ressources naturelles et d’absorber ou rejeter des déchets. Tandis que l’activité humaine contient toutes les ressources consommées ainsi que les déchets rejetés par l’espèce humaine. Autrement dit, elle consiste à l’ensemble de l’eau, des terres et de matières premières utilisées afin de satisfaire le mode de vie de chaque individu.

Pour calculer l’empreinte écologique, vous pouvez utiliser un calculateur. Bien évidemment, vous pouvez trouver sur internet de nombreux calculateurs d’empreinte écologique comme le Global Footprint NetWork.